Le chat et l’enfant qui ne parlait pas - Jayne Dillon

Publié le par Francine Clio

                                               Lorcan et Jessi-cat.     

" Le chat et l’enfant qui ne parlait pas " - Jayne Dillon (Maman de Lorcan)

Le livre, une histoire vraie, met surtout en évidence une maladie peu connue et qui peut passer facilement inaperçue : le mutisme sélectif , ainsi qu'une forme d'autisme.

L'enfant qui en est atteint, Lorcan, a été aidé à vaincre son stress et les problèmes liés à ses troubles grâce à une chatte sacré de Birmanie , Jessi.

Voici un extrait :

''Le mutisme est un trouble anxieux de l'enfance qui se caractérise par l'incapacité à parler dans certains endroits, alors qu'il peut parler tout à fait normalement dans d'autres.

Ce trouble, qui débute souvent au plus jeune âge, est généralement passager et se manifeste par exemple lors de l'entrée en maternelle et à l'occasion d'une hospitalisation.

Mais, en de rares cas, il peut persister durant la scolarité de l'enfant.

La plupart du temps, l'enfant ne parlera pas à ses enseignants, ni même quelquefois à ses camarades : en revanche, il pourra communiquer de façon non verbale.

D'autres situations de blocage de la parole peuvent aussi se produire vis-à-vis des membres de la famille.

L'enfant n'a le plus souvent aucun problème identifiable et s'exprime sans aucune difficulté chez lui ou avec des amis proches.''

** SOURCE  et LIEN TRES INTERESSANTS -  C'EST UN EXCELLENT RESUME AVEC DES PHOTOS. 

http://marie.mainville.over-blog.com/2015/03/jayne-dillon-le-chat-et-l-enfant-qui-ne-parlait-pas.html

 

** Des extraits https://www.babelio.com/livres/Dillon-Le-chat-et-lenfant-qui-ne-parlait-pas/622742

Aspects positifs : la difficulté de détecter les troubles dont souffrent Lorcan et beaucoup d'enfants, le manque d'intérêt des "autorités" envers l'attention et le suivi à leur apporter au cours de leur scolarité, le courage et la ténacité de la maman ( Jayne Dillon ) dans sa lutte pour son fils mais aussi pour les autres enfants.

J'ai moins apprécié le côté brouillon de l'écriture, le manque de repères dans la chronologie des épisodes racontés dans  l'histoire, ce qui est assez frustrant.

C'est vrai que les chats apportent énormément dans nombre de troubles et leur aide psychologique n'est plus à démontrer, néanmoins, Jessi (la chatte birmane)  n'apparaît pas aussi souvent que le suggère le titre -;)  et aussi souvent que je l'aurais espéré.

J'ai choisi une vidéo ci-dessous, néanmoins, il y en a plusieurs sur YouTube où apparaissent tant Lorcan que Jessi, notamment sur la chaîne de J. Dillon:  https://www.youtube.com/channel/UCEQDU4kMFy0CVRHbH9d0ikA

La vidéo de l'une des émissions citées dans le livre :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
Je ne connaissais pas l'histoire ce ce petit garçon et son chat. Bisous
Répondre
G
Me revoilà alors ;) je disais qu'un animal ne juge pas et qu'il est plus facile de s'en faire un compagnon fidèle et discret ;) <br /> Bisous
Répondre
F
Oui, c'est vrai . Mais les chats ont une sensibilité très spécifique et reconnue comme "aide-soignants" , le plus souvent auprès des enfants ; c'est sans doute aussi lié à ce que tu écris . Merci !!!!
C
Merci pour cet intéressant billet, Francine !<br /> Chut ! Approche ... sais-tu que moi, à ma première année à l'école, j'ai refusé de parler en classe, jusqu'au mois de décembre ... je racontais tout ce qu'on y faisait à ma mère et,e soir et elle me faisait pratiquer tout le contenu ... toujours que, à cette époque, nous avions des examens à la fin de chaque mois ... en fin décembre, je suis arrivée 4e sur 10 élèves ... bon matin de ce mercredi ! Bisous♥
Répondre
F
Merci pour ce partage d'un moment important de ton enfance, chère Colette. <br /> J'apprécie beaucoup ton témoignage.<br /> Gros bisous et bonne journée ***<br /> Francine.
C
... lis : et le soir, elle me faisait pratiquer ...